AIDE
La recherche par mot clé

C’est le mode de recherche le plus rapide et le plus intuitif de l’encyclopédie : « J’entre un mot clé, je clique sur le bouton ‘chercher ‘ et j’obtiens des résultats. »

ASTUCE : En cliquant sur la flèche à gauche de la boîte de requête, vous accédez à la liste des recherches que vous avez faites précédemment (cette liste n’est pas conservée lorsque vous fermez l’application). Vous pouvez cliquer sur un élément de cette liste pour le sélectionner et lancer de nouveau la recherche pour ce mot clé.

JPEG - 17.8 ko

Comment exploiter les résultats ?

Les résultats de la recherche sont présentés en deux listes distinctes :

  • les résultats avec l’index ;
  • les résultats sans l’index.

REMARQUE : Lorsque vous sélectionnez un mot clé directement dans la liste des mots clés suggérés sous la boîte de requête, la page de résultats n’affiche que les résultats obtenus via l’index, ce qui représente les résultats les plus pertinents répondant à votre requête. Si vous souhaitez voir également les résultats de la recherche en texte intégral, tapez votre requête puis cliquez sur le bouton « chercher » (icône loupe) ou utilisez la touche Entrée.

Comment utiliser l’index ?

L’index vous propose plusieurs mots clés (également appelés « entrées d’index ») vous permettant d’affiner votre requête :

  • Cliquez sur un des mots clés proposés par l’index pour obtenir la liste des documents correspondants. Celle-ci s’affiche dans la partie droite de la fenêtre.
    Par défaut, le premier mot clé de la liste de résultats est sélectionné.

Comment ouvrir un document à partir de la liste de résultats ?

Dans la liste de résultats, cliquez sur le titre de l’article, sur la vignette du média ou sur le lien LIRE LA SUITE.

JPEG - 26.4 ko
  • Un article sera affiché dans une nouvelle page.
  • Un document de type média s’ouvre toujours dans une nouvelle fenêtre affichée par-dessus la page courante.
JPEG - 124.5 ko

ASTUCE : Lorsque vous ouvrez un article depuis la liste de résultats sans l’index (recherche en texte intégral), le mot ou l’expression correspondant à votre requête est mis en surbrillance dans le texte.

Qu’est-ce que l’index ?

L’indexation est une entreprise éditoriale effectuée par des professionnels de la documentation qui permet à l’algorithme d’interpréter la chaîne de caractères en lui conservant son sens. Pour y parvenir, il est nécessaire de procéder à une lecture fine et complète de l’ensemble des textes (titres, sous-titres, corps et parties de l’article). Il en résulte un haut niveau de précision, inédit dans les modes de recherche informatique.

Un mot clé est une chaîne de caractères, c’est-à-dire une série de lettres liées entre elles selon un ordre fixe et défini. La chaîne « r-a-c-i-n-e » n’est pas égale à la chaîne « a-c-e-i-n-r », bien que composée des mêmes lettres. Les moteurs de recherche utilisent un algorithme (séquence d’instructions logiques) pour localiser et quantifier une chaîne de caractères. Mais cette chaîne de caractères n’est pas considérée comme un mot puisque aucun sens n’y est rattaché. Par exemple, un algorithme ne sait pas que la chaîne de caractères « D-j-e-s-e-r » désigne un pharaon de la IIIe dynastie (IIIe millénaire avant J.-C.).

L’indexation permet de trier les réponses

Le premier rôle de l’indexation est de trier les réponses en fonction des différents sens du mot clé que vous avez saisi.
Prenons l’exemple du mot clé « racine ». Le mot « racine » porte plusieurs sens. S’agit-il de botanique, de linguistique, de mathématiques ou bien de Jean Racine, de Louis Racine ou même de Peter Fricker Racine ?
L’indexation propose à l’utilisateur autant de formulations qu’il y a de sens : « racine, botanique », « racine, linguistique », « racine, mathématiques », « Racine, Jean (1639-1699) », « Racine, Louis (1692-1763) », « Racine, Peter Fricker (1920-1990) », etc.

Vous pouvez alors choisir la formulation la plus adéquate.
L’indexation supprime le « bruit » dans les réponses. En recherche informatique, on appelle « bruit » les documents non pertinents retenus malgré tout par le moteur de recherche.

L’indexation permet de n’obtenir que les réponses utiles, c’est-à-dire les documents contenant une information réelle et pertinente par rapport à la requête effectuée.

Lorsque le mot clé n’est utilisé qu’à titre de mention ou de citation, il n’est pas retenu. Par exemple, le mot « racine » est présent dans l’article sur le théâtre russe, mais dans un emploi trop indirect : « En réalité, ces metteurs en scène [...] sont d’abord les héritiers de la grande école de metteurs en scène et d’acteurs dont les racines remontent au début du XXe siècle. »

Comment fonctionne le moteur de recherche ?

Traitement des flexions
Universalis prend en charge les flexions du mot clé, c’est-à-dire les variations en genre (masculin/féminin) et en nombre (singulier/pluriel).
Ainsi, une requête avec le mot « cheval » est étendue au mot « chevaux » ; une requête avec le mot « carolingien » est étendue aux mots « carolingiens », « carolingienne » et « carolingiennes ».

Variantes

Ainsi, une requête avec le mot « bioéthique » est étendue par défaut à « éthique biomédicale » : l’index propose alors 35 documents en guise de réponse, alors que le mot « bioéthique » n’est présent que dans 26 documents. Les 9 autres utilisent l’expression plus scientifique d’« éthique biomédicale ».

De même, certains « objets » possèdent des variantes d’écriture. Par exemple, le fleuve chinois Yangzi peut également s’écrire Yangzijiang (et même, dans une interprétation plus puriste, « Changjiang », qui signifie « Long Fleuve » en mandarin).

Grâce à son indexation manuelle, Universalis recherchera les quatre noms ou expressions dès lors que vous en utiliserez un. Ainsi, chaque document que vous obtiendrez – avec ou sans la présence de votre mot clé – sera tout à fait pertinent.

Utilisation des opérateurs booléens

Le moteur prend en compteur les opérateurs suivants : ET, SAUF, OU,
parenthèses, * et ? (Voir plus de détails dans « La recherche avancée ».)

Le traitement des graphies

Certains mots peuvent s’écrire de différentes façons selon certaines options orthotypographiques.

Prenons l’exemple des sigles et acronymes : le système de recherche Universalis interprétera les différentes graphies. Par exemple, pour la requête « ONU », Universalis associera la forme « O.N.U. » et, bien sûr, la forme littérale « Nations unies ».